Rencontre avec la fondatrice d’Anatae, matcha japonais de qualité bio

Aujourd’hui, je vous propose de rencontrer une entrepreneure qui m’a fait redécouvrir il y a quelques temps le Matcha. Camille Becerra, a créé le marque Anatae qui propose 3 matcha différents, provenant directement du japon et de qualité biologique. Elle œuvre pour nous faire redécouvrir ce super aliments aux qualités nutritionnelles exceptionnelles. Camille  a répondu à mes questions pour vous faire découvrir sa marque et son univers. Suivez-moi !

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Je suis Camille Becerra, j’ai 25 ans. J’ai grandi à Perpignan jusqu’à mon baccalauréat. J’ai fait des études de commerce international à l’ESC Montpellier puis dans une université de Buenos Aires (Argentine). J’ai travaillé dans différents domaines et villes depuis, notamment dans l’hôtellerie, jusqu’à ce que je me lance enfin dans le projet qui me titillait depuis 3 ans : importer en France un matcha de qualité. Je me suis dit que lorsqu’une idée de projet vient et revient plusieurs fois en tête, il faut peut-être finir par y prêter vraiment attention !

Quand et pourquoi as-tu créé Anatae ? J’ai effectivement décidé de prendre un tournant en été 2018. J’avais découvert le matcha lors d’un voyage en Asie 3 ans plus tôt. J’avais adoré le produit tout d’abord pour sa saveur, puis pour toutes ses vertus bienfaisantes. J’aime manger sainement, faire du sport, et j’avais vraiment envie de partager ce produit avec les Français, d’autant plus que le matcha sur lequel j’étais tombée en France jusque là, était d’assez mauvaise qualité. Grâce à ma passion pour les voyages et pour les différentes cultures du monde, je n’ai pas eu peur de me lancer. Je me suis dit qu’il était temps d’utiliser mes économies, et de partir au Japon pour rencontrer un maximum de fermiers producteurs de matcha, et si je trouvais mon bonheur, en sélectionner un pour qu’il devienne mon partenaire de confiance dans cette aventure ! Et c’est arrivé !! Après avoir frappé à de nombreuses portes, visité de nombreux champs et usines de fabrication, je suis enfin tombée sur LE matcha qui remplissait tous les critères recherchés : biologique, savoureux, qualitatif, et produit par une famille japonaise absolument adorable et avec de vrais valeurs liées à la protection de l’environnement. Les producteurs que j’ai choisis sont passionnés par leur thé et étaient très surpris et heureux d’imaginer que leurs produits allaient être en vente… en France !

Peux-tu me dire ce que signifie Anatae ? Anatae signifie « pour toi » en japonais. C’est venu dans ma tête un peu comme une évidence. Je sentais que ce projet n’était pas seulement le mien, mais qu’il serait celui de tous ceux qui en bénéficieraient d’une façon ou d’une autre. Ce serait pour les consommateurs, qui apporteraient quelque chose de bon à leur corps ; pour les fermiers, que j’encourageais alors à continuer de travailler dans le respect de la planète ; et du coup pour la Planète et pour tous les animaux et insectes qui pourraient continuer de vivre tranquillement dans les champs de thé cultivé sans produit chimique.

Si tu avais trois mots pour décrire les valeurs Anatae ?L’idée qui me vient en premier est celle du cercle vertueux : un échange de culture qui ne fait pas de mal ni aux consommateurs ni à la nature, et qui au contraire encourage les gens à prendre soin de leur santé et à consommer de façon responsable.

Peux nous expliquer ce qu’est le matcha, comment est-il produit ?Le matcha fait partie des thés (si ce n’est LE thé) qui nécessitent le plus d’attention et de travail pour passer des feuilles au résultat final : ici une poudre extrêmement délicate, et d’un vert éclatant.

Voici les 6 étapes de production du matcha :

1) COUVERTURE DES PLANTATIONS PENDANT 21 JOURS

Les 21 jours avant la récolte se passent dans l’obscurité pour nos buissons de thé. Sous une toile noire, c’est avec seulement 5% de lumière, que les plantes vont devoir se battre pour continuer de grandir. C’est ce processus qui donnera au matcha toutes ses propriétés bienfaisantes !

2) RÉCOLTE DES FEUILLES LES PLUS JEUNES

Au mois de mai, vient la récolte des feuilles les plus jeunes, celles qui ont poussé dans l’obscurité. Fragiles, extrêmement riches en chlorophylle et en acides aminés, elles renferment tous les secrets de notre fine poudre verte si convoitée.

3) CUISSON VAPEUR

Quelques heures seulement après la récolte, les feuilles sélectionnées sont soigneusement cuites à la vapeur. Ce processus très rapide (moins d’une minute) leur permet de ne pas s’oxyder et de conserver leur goût, leur belle couleur, ainsi que toutes leurs propriétés nutritionnelles.

4) SÉCHAGE

Alors que les feuilles de thé vert classique sont roulées après la cuisson à la vapeur, les feuilles destinées à produire du matcha ne le sont pas. On omet ce processus qui, entre autres, accentue l’amertume du thé vert. On passe directement à l’étape du séchage. Un air à peine chaud vient caresser les feuilles de thé afin de les sécher presque totalement.

5) SÉPARATION DES NERVURES DES FEUILLES

Avant de devenir complètement sèches, les nervures des feuilles vont être séparées. Ne sera conservé que le cœur tendre de la feuille pour obtenir ce que l’on appelle “tencha”.

6) MOUTURE ENTRE DEUX MEULES DE GRANITE

Enfin, selon la tradition japonaise, les feuilles de tencha sont lentement broyées entre deux meules de granite afin d’obtenir une poudre aussi fine qu’un talc pour bébé.

Quelles sont ses particularités ? par exemple lorsque je l’ai reçu ce qui m’a surpris c’est la couleur très vive et la saveur non amère contrairement à ce que j’avais déjà gouté. Effectivement, il est encore rare de trouver un matcha de bonne qualité en France, et c’est ce qui m’a motivé à me lancer dans ce projet fou. Malheureusement, aujourd’hui, beaucoup de marques surfent sur la vague des « super-aliments » et sur cette tendance, et proposent un matcha peu qualitatif. Si la couleur d’un matcha n’est pas un vert vif, c’est peut-être pour la/les raison(s) suivante(s) :

1) Les théiers n’ont pas été couverts pendant les 3 semaines minimales nécessaires évoquées ci-dessus. Le matcha obtenu est donc bien plus pauvre en chlorophylle et en bienfaits qu’un matcha authentique, et possède une plus grande amertume.

2) Les feuilles qui ont été récoltées n’étaient pas seulement les plus jeunes, vertes et fragiles.

3) Le matcha a été mal conservé et a subi une oxydation qui lui a retiré sa belle couleur, a altéré sa saveur et diminué ses vertus nutritionnelles.

4) Il n’est pas du tout produit dans les bonnes conditions ni selon la tradition japonaise.

Je parle relativement peu souvent des bienfaits du matcha comparé à d’autres marques, car je veux que les gens comprennent que je ne vends pas une “poudre brûle graisses”. Bien sûr, le matcha a une liste de bienfaits vraiment incroyable et je crois que certains produits sont vendus en pharmacie pour moins que cela ! Mais mon idée est de faire découvrir le matcha dans tous ses aspects : ses bienfaits oui, mais aussi sa saveur absolument divine, et toute l’histoire et la culture japonaise qui vont avec.

Le matcha Anatae est produit par une famille japonaise qui est propriétaire de champs de thé depuis des générations. Cette dernière utilise des fertilisants qui sont 100 % naturels et biodégradables, et refuse l’utilisation de tout produit chimique. Ils respectent le produit qui les fait vivre depuis des dizaines d’années. Ce qui fait la force de ce projet est l’amour qu’ils ont pour leur travail et leurs terres.

Tu as 3 produits, quelles sont leur différences ? J’ai en effet décidé de commercialiser 3 gammes différentes : Cérémonie, Premium et Culinaire.

Le matcha Cérémonie est issu de feuilles récoltées à la main et ensuite dénervées à la main (un travail d’orfèvre !)

Le matcha Premium est issu de feuilles récoltées à la main mais dénervées à l’aide de machines artisanales.

Le matcha Culinaire est issu de feuilles récoltées et dénervées à l’aide de machine.

Les machines faisant un travail moins minutieux que l’homme : plus on monte en gamme, moins l’amertume est présente, et plus la poudre est riche en bienfaits. L’idée est de pouvoir proposer 3 matchas de qualités différentes tout en restant dans du 100% poudre de thé vert, et du 100 % bio.

Leur utilisation :

Pour la pâtisserie : les trois gammes conviennent, en notant que la gamme culinaire sera plus prononcée car plus amère.

Pour la boisson traditionnelle ou en latte : les gammes Cérémonie et Premium sont idéales.

Je vous laisse découvrir la recette de cookies matcha framboise que j’ai créé par ici. 

Comment consommes-tu le matcha au quotidien ? Tous les matins et parfois pour le goûter je me prépare un matcha latte. C’est extrêmement rapide et j’en raffole.

Je mets du lait de coco chaud (mais pas brûlant pour ne pas altérer le goût du matcha) dans mon blender, auquel j’ajoute une petite cuillère à café de matcha Premium ou Cérémonie, et une datte. Je mixe et je sers ! Un vrai délice 100 % naturel !

Une ou plusieurs de tes recettes préférées avec du matcha ? C’est tellement compliqué de choisir ! Le matcha se décline de tellement de façons. On peut l’ajouter à presque toutes les préparations : madeleines, financiers, crêpes, gaufres, chia puddings… Je l’adore lorsqu’il est accompagné de noix de coco. Je trouve l’association incroyable. Il me tarde aussi cet été pour déguster des glaces au matcha ! Je craquais toujours lorsque j’en voyais au Japon !

Où peut-on te trouver sur Bordeaux ? La marque est toute nouvelle et mes produits sont disponibles seulement en ligne pour le moment. Il y a effectivement plusieurs intégrations de boutiques prévues à Bordeaux et à Paris pour les mois à venir. Je partagerai bien sûr l’info avec vous sur ma page Instagram au moment venu !

Une offre spécialement pour vous si vous voulez tester les Matcha Anatae

20% de remise avec le code CESTSIBON20

Et vous, connaissez-vous le matcha ? 

N hésitez pas à poser des questions pour en savoir plus !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *